Le Pouvoir Curatif des Crop Circles

Chaque jour nous sommes bombardés d’informations qui inondent notre sphère mentale, anesthésient toute forme de discernement, et pousse notre mental à se mettre en mode « pilotage automatique » au risque d’un bugg irréversible. Ce qui permet à des dictats en tout genre, d’orienter nos choix et de diriger nos vies selon leurs propres intérêts. Avec ce changement de grands cycles dans lequel s’inscrivent également les crop circles, le moment est venu d’opérer les changements nécessaires pour changer cette réalité; en commençant par soigner son mental et restaurer la connexion avec notre propre guidance. Et comme nous allons le voir, les crop circles ont les moyens de nous aider dans cette guérison capitale pour notre devenir le plus proche.

L’étude approfondie d’un grand nombre de crop circles montre une abondance étonnante d’amandes de ratio Phi, qui en dit long sur le pouvoir curatif de ces formes venues d’ailleurs. Ces amandes Phi ne sont pas facilement identifiables, car elles sont très proches de la Vesica (ou mandorle) étant donné leur ressemblance et le faible écart dans leurs proportions.

La Vesica Piscis est l’une des figures la plus simple qui soit. Elle s’obtient en traçant 2 cercles de taille identique, dont le centre de l’un se situe sur l’autre cercle. L’intersection entre ces 2 cercles génère cette forme en amande, dont le rapport : longueur / largeur = racine de 3 = 1.73. En fait la Vesica Piscis représente le premier mouvement de la Création tel qu’il est décrit dans la Génèse : « Dieu se projeta sur lui-même et la Lumière fût ». C’est ainsi que naquit cette forme universelle qu’est la Vesica Piscis (« Vessie de poisson » en latin). Grâce à elle, la Lumière peut passer. Comme c’est le cas avec nos yeux physiques qui nous permettent de voir tout autour de nous, car ce sont des Vesica Piscis !…

L’amande Phi provient également de l’intersection entre 2 cercles de taille identique, mais dont le centre de chaque cercle ne se situe pas sur l’autre cercle. Ses mensurations sont légèrement différentes de la Vesica, puisque le rapport entre sa longueur et sa largeur est égal à 1.618 (Phi, le Nombre d’Or). D’un point de vue algébrique, l’écart est minime. Mais d’un point de vue énergétique et métaphysique,ça change tout ! La seule présence du Nombre d’Or décuple le pouvoir lumineux d’une simple amande, pour se transformer en du « haut débit de Lumière » !…L’amande Phi se situe donc à une octave supérieure de la Vesica. C’est pour cela que les amandes Phi n’apparaissent qu’en partie dans le tracé final des crop circles. Car leur énergie est si puissante, qu’elle ne peut être « enfermée » dans une forme visible, comme peut le faire la Vesica Piscis.

La présence de ces amandes Phi au sein des crop circles n’est pas anodine, notamment pour la psyché humaine. Autant la Vesica est en analogie avec nos yeux physiques, autant l’amande Phi est en résonance avec notre seul oeil énergétique et invisible : Ajna, le 3ème oeil. Lequel est en relation directe avec une petit glande, située dans l’épithalamus : la glande pinéale. Cette petite glande endocrine joue un rôle fondamental dans notre équilibre physique et psychique. Elle a la capacité de capter les fréquences les plus élevées, et de réguler notre système hormonal; afin que notre corps puisse s’adapter aux différentes variations climatiques et environnementales. La glande pinéale est donc notre horloge interne qui aide notre organisme à s’intégrer dans les rythmes naturels du milieu dans lequel il se trouve. Sa sensibilité lui permet de détecter la moindre variation; puis d’initier les réglages physiologiques et métaboliques nécessaires pour notre équilibre personnel. La glande pinéale joue donc un rôle déterminant dans la régulation de nos cycles vitaux.

Lorsqu’elle ne fonctionne pas bien, cela entraine de l’anxiété, des troubles du sommeil, un attachement excessif aux biens matériels et une peur de la mort. Par contre, lorsqu’elle est pleinement active, elle génère davantage de bien être, de joie de vivre, et une meilleure connexion avec sa guidance personnelle et sa dimension spirituelle.

Le bon fonctionnement de cette glande pinéale est donc essentiel pour l’établissement de notre bien être et pour notre évolution spirituelle. Seulement de par notre mode de vie, notre alimentation et nos conditionnements socio-éducatifs, cette glande tend fortement à se calcifier. Ce qui vient perturber sa capacité naturelle à capter les hautes vibrations, et à réguler correctement notre système hormonal et immunitaire. Avec toutes les conséquences négatives que cela entrainent comme la dépression, l’insomnie et autres troubles du comportement et mentaux.

Dans de nombreuses traditions, la glande pinéale était considérée comme le centre psychique de la conscience humaine. Elles ne s’y trompaient pas ! Car elles savaient le potentiel d’éveil de ce centre d’énergie, ô combien déterminant pour retrouver la connexion avec sa dimension spirituelle et sa liberté intérieure. C’est en ce sens qu’elle a toujours été considérée comme la Clé de l’Illumination ! Selon la tradition védique, la glande pinéale est associée au 3ème oeil. Cet oeil qui voit tout, sait tout et illumine d’énergie le corps tout entier lorsqu’il est pleinement épanoui. Nous retrouvons également cette analogie en Egypte, avec l’oeil d’Horus qui représente en fait la coupe transversale de la glande pinéale ! Enfin, une représentation sculptée de cette glande en forme de pin (d’où son nom) est présente au sein même du Vatican !…

Tout ceci n’est donc pas le fruit du hasard. La glande pinéale possède en elle la capacité de transcender la réalité ordinaire, et d’éveiller la conscience de l’individu à un niveau plus élevé. Grâce à sa faculté de se coordonner à des fréquences vibratoires élevées. Ce centre psychique permet d’entrer en contact avec d’autres espaces-temps, ainsi qu’avec des plans de conscience supérieurs. Ces prédispositions lui viennent de la présence de cristaux d’apatite qui ont la capacité de vibrer en fonction des ondes électro-magnétiques captées. Plus ce centre est actif, plus la conscience de l’individu grandit, et lui permet d’accéder à une connaissance plus profonde de lui-même et de la vie. Moins il vibre, plus l’individu se trouve sous le joug de conditionnements essentiellement dominés par des besoins matériels et primaires, son sens critique et son discernement sont amoindris, et se soumet facilement à des schémas aliénants et à des dictats en tout genre. D’ailleurs tout est fait aujourd’hui pour la rendre la moins opérationnelle possible, afin de maintenir l’individu dans une fréquence limitée et facilement contrôlable.

Plusieurs voies permettent de stimuler et de développer un meilleur équilibre avec ce centre énergétique et cette glande endocrine, comme la méditation, les soins énergétiques, la visualisation, et… la géométrie sacrée. Notamment celle des crop circles car elle concerne notre évolution actuelle !


Dessiner la géométrie sacrée d’un crop circle permet de :

  • stimuler la glande pinéale, et de développer les qualités intrinsèques de ce centre psychique.
  • s’affranchir des limitations et des schémas aliénants qui maintiennent l’individu prisonnier de ces basses fréquences.
  • transcender la vision fragmentée et séparatiste de l’ego, pour rejoindre une vision beaucoup plus globale et unifiée de la vie.
  • et de développer de nouvelles potentialités, susceptibles de répondre plus efficacement aux multiples défis qui nous font face. Nous découvrons alors une nouvelle réalité qui met en évidence les limitations du système de croyances dans lequel nous avons fonctionné jusqu’à présent. Cette nouvelle perspective offre la possibilité d’effectuer les changements nécessaires pour sortir du « pilotage automatique » auquel nous sommes trop souvent soumis dans nos choix de vie; pour rejoindre un espace de liberté où tout devient possible.

Dessiner un crop circle permet donc de s’imprégner de la vibration de ces formes hautement évolutives, et de synchroniser nos structures internes avec notre prochain plan d’évolution, désormais de plus en plus proche et tangible.

   
   
   
   
 

Voici le Top 10 des crop circles contenant des amandes de ratio Phi. En les redessinant, vous pourrez directement expérimenter le pouvoir curatif et thérapeutique de ces formes hautement évolutives. Alors à vos crayons, compas et règle … et bienvenu(e) sur le chemin d’une nouvelle réalité !

Vous avez aimé cet article ? Laissez un commentaire et partagez-le !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

8 réflexions sur “ Le Pouvoir Curatif des Crop Circles ”

  • 9 août 2018 à 22 h 01 min
    Permalink

    Bonjour Monsieur,
    Avez-vous lu « l’ancien secret de la fleur de vie » en 2 tomes, de Drunvalo Melchizedek.
    Dans le T2, p 391-392, Il présente la carte des 13 chakras égyptiens. Le N° 11 est celui de la glande pinéale. La glande pinéale projette de l’énergie en 3 directions sur le 3ème œil (entre les 2 yeux), sur le chakra couronne (sommet du crâne) et à 45°sur le chakra « pinéal (milieu de front). Dans les soins énergétiques, en travaillant sur ce chakra, j’ai accès aux mémoires cellulaires. C’est comme ça que je me suis détoxiquée par moi-même de la mémoire de la pénicilline à haute dose que j’ai reçu en décembre 1949 alors que j’avais 8mois et dont j’ai failli mourir.

    Dans un film sur Youtube que j’ai regardé hier « : https://www.youtube.com/watch?v=tiCXx18ks98&feature=share, le chercheur conseille de visualiser les crops circles en 3D. Quand pensez-vous ?

    Merci pour vos travaux, c’est formidable.

    Bien cordialement
    Marie

    Réponse
    • 9 août 2018 à 22 h 22 min
      Permalink

      Merci Marie pour ces précisions et de me rappeler ce passage dans le livre de Drunvalo. Je vais m’y pencher de nouveau car visiblement c’est le moment!
      Pour la vidéo je pense que toute visualisation soigne et fortifie ce 11ème chakra. Encore plus avec des crop circles !

      Réponse
  • 10 août 2018 à 19 h 53 min
    Permalink

    cher ami d’un après midi je dois te remercier pour ce merveilleux article concernant la glande pinéale qui, une nuit s’est réveillée chez moi et s’est mise à tourner et à devenir rouge puis écarlate et comme en feu … puis de son point de départ, un tube s’est élevé au travers de mon cerveau pour sortir de ma tête par la fontanelle amenant vers l’extérieur cette fusion cosmique et de ce tube est sorti une antenne . J’ai vécu cette expérience à Montréal tout en me confondant en remerciements pour moi-même et pour la création, de ce que je venais de vivre….puis….plus rien quant à cet éveil. Est-il encore en action? il semblerait que oui mais je le voudrais encore tellement en activité c’était divin!!!!!

    Réponse
  • 28 août 2018 à 10 h 27 min
    Permalink

    Bonsoir,
    Etant de fait abonné aux réponses et « suites » de votre article sur le crop-circle de Sarraltroff, je viens de lire votre nouvel article sur « le pouvoir curatif des crop circles ».
    J’avoue rester très dubitatif (le mot est faible) sur le fait que le tracé de deux cercles sécants ayant le même diamètre puisse avoir autant d’effet sur l’être humain !!
    Plusieurs raisons très pragmatiques à cela :
    – La première est qu’ayant enseigné le dessin industriel (après l’avoir moi-même appris), il me serait impossible de comptabiliser a posteriori le nombre de fois où j’ai dû dessiner ce genre de formes, que cela soit à la main, au compas, au trace-cercles, sur logiciel 2D ou 3D ou de toute autre manière, que cela soit au crayon, à l’encre de chine, au feutre ou en pixels virtuels (je vous fais grâce des supports). Dans aucune situation, je n’ai pu constater un quelconque effet sur ma glande pinéale.
    – La seconde est que je suis probablement le premier français à avoir dessiné une multitude de crops circles (dont une petite partie figure dans le rapport VECA). Qui plus est, avant de les dessiner, je les ai visités (j’ai même dormi dans l’un d’entre eux), mesurés, photographiés, filmés, … Pire, j’en ai même réalisés de mes propres mains (ou pieds) ! Une fois encore, je les ai dessinés au crayons, à l’encre, …, en 2D, en 3D et …………. Toujours à une échelle précise (déformation professionnelle sans doute). Et j’en dessine encore, ce qui fait une durée de 2018-1989 = 29 ans ce qui est probablement le record de France (je plaisante évidemment). Là encore, ma glande pinéale est resté muette !
    Tout cela m’interpelle ! A vous lire cette double activité centrée sur les « Vesica Piscis » et les « Amandes Phi » aurait largement dû activer ma glande pinéale. Pourtant, je n’ai rien constaté !
    Certes, je ne bois pas, je ne fume pas, je dors bien et je ne suis qu’exceptionnellement malade (pourvu que cela dure !) et vous allez me dire que c’est la preuve que ma glande pinéale va bien ! Merci !
    Le problème est que c’était déjà le cas dans mon enfance et mon adolescence alors qu’avant mes 15 ans, je ne dessinais pas ce genre de choses et tout allait aussi bien.
    Par ailleurs, je n’ai pas été « guéri » (bien au contraire le mal s’étend !) d’une certaine tendance à cultiver mon esprit « critique » (certains me qualifiant même de vil « sceptique ») plutôt que mon esprit « mystique ». A mon grand regret, je n’ai toujours pas d’accès à d’autres dimensions, pas même à une minuscule petite capacité psy de premier niveau (pourtant j’aimerais bien !).
    J’en arrive donc à me poser la question cruciale de savoir si je possède réellement une glande pinéale !
    J’espère que oui ! En tout cas je n’ai pas souvenir (ni cicatrice) d’une quelconque RR4 durant laquelle elle aurait pu m’être soustraite, à l’insu de mon plein gré.
    J’espère que vous serez en mesure de me donner quelques éclaircissements en regard de cette anomalie découverte ce jour et à ma grande surprise, à la lecture de votre texte (ce qui éclairera sûrement vos autres lecteurs).
    J’attends votre réponse avec l’anxiété du malade qui ignore la nature et le degré de son mal.
    Bien cordialement
    Gilles Munsch

    P.S.1 : au cas où cela vous intéresserait, je pense pouvoir vous éclairer sur le fait qu’il y aurait davantage de Vesica Picis que d’Amandes Phi dans les crops circles. Et ce n’est pas une info que je tiens de mon « troisième œil » puisque je n’en dispose malheureusement pas.

    P.S.2 : en y réfléchissant bien, je me dis qu’étant donné que tous les crops-circles que j’ai visités depuis 1991 (et peut-être aussi ceux de 1989 et 1990) sont tous d’origine humaine (selon moi et mes amis qui m’y accompagnaient), il est logique de n’avoir pas subi les effets magiques de crops d’origine « céleste » (je ne sais comment les qualifier). D’autant ce que sont aussi ceux-là que j’ai dessinés !
    Quant à ceux (rares) que j’ai faits, aucun doute sur leur « mauvaise » origine.
    Tout serait donc résolu s’il n’y avait pas un « hic ». Ayant visité entre 100 et 200 CC répartis sur 4 pays et durant plus d’un quart de siècle, ceci sans choisir ceux que je visitais (c’est le hasard de l’actualité qui décidait), comment expliquez-vous statistiquement que je n’aie trouvé que des « faux » (dont la plupart étaient pourtant considérés comme vrais par les meilleurs experts Collin Andrews, Pat Delgado, Tearence Meaden, … la liste seraient longue). Etais-je maudit et sciemment écarté des « vrais » par une puissance du dehors ? Ne serait-ce pas à contrario l’indice qu’ils sont tous d’origine humaine ?
    Combat dantesque entre la géométrie sacrée et la statistique probabiliste consacrée ?

    Réponse
    • 28 août 2018 à 15 h 01 min
      Permalink

      Bonjour Mr Munsh,
      Vous avez de la chance d’avoir toujours été en bonne santé, ça n’est pas mon cas puisque malformée de naissance, malformation orpheline du système lymphatique entraînant problèmes du système immunitaire. 69ans après, je suis toujours là en utilisant tous les moyens naturels possibles, dont la méditation avec des mandalas, des crops circles, des soins dynamisés et autres … Mêmes les crops circles dessinés par des humains sont bienfaisants dont celui de MOSELLE. Ils créent des ondes de formes intéressantes et cachent parfois des messages secrets, inconnus des dessinateurs, envoyés par l’univers malgré eux mais décelés par des initiés.

      Il est possible que votre glande pinéale ait besoin d’être débloquée pour vous ouvrir à d’autres horizons. Profitez bien de votre bonne santé, c’est une grande richesse pour vous !

      Réponse
      • 28 août 2018 à 22 h 09 min
        Permalink

        Bonsoir Madame Poisson,
        J’ai effectivement la chance d’avoir toujours bénéficié d’une bonne santé et j’en suis conscient. Tous n’ont pas cette chance et ceux qui l’ont doivent s’efforcer de la conserver comme l’un des biens les plus précieux.
        Je suis heureux d’apprendre qu’avec moins de chance au départ, vous êtes parvenue à limiter les handicaps subits. Je vous souhaite de pouvoir continuer à le faire.
        Ceci dit, je ne suis pas convaincu que les moyens que vous utilisez soient les vrais facteurs de cette réussite. Je serais tenté de penser qu’il y a d’autres explications. Mais peu importe puisque l’essentiel pour vous c’est d’aboutir à un mieux être.
        Il me semble simplement que sauf à pouvoir en faire une démonstration, si dessiner un crop circle peut éventuellement apporter un plus (je veux bien l’admettre) il n’y a pas besoin d’inventer une explication ad hoc (comme la glande pinéale).
        Portez-vous bien !

        Réponse
    • 28 août 2018 à 16 h 40 min
      Permalink

      Bonjour à vous,
      Je comprends bien votre perplexité étant donné votre nature sceptique et votre penchant au rationalisme qui sont tous les 2 en lien avec le cerveau gauche vous en conviendrez. Eh oui, les formes géométriques ont un impact sur la psyché humaine. Car nous sommes également fait de géométrie.
      Il m’a fallu plusieurs années pour le comprendre et l’intégrer. Si l’on aborde uniquement la géométrie par le filtre rationnel et logique de notre cerveau gauche, on passe à côté de tous les bienfaits que génèrent ces formes, qui nécessitent de passer par le filtre émotionnel, sensible et intuitif de notre cerveau droit. Vous pouvez donc dessiner toutes les formes que vous voulez, rien ou si peu de choses se passeront si vous les dessiner uniquement polarisé sur votre cerveau gauche. Etant artiste, mon filtre premier est celui du filtre émotionnel. Vient ensuite celui du filtre analytique. C’est grâce à cette alternance qui met naturelle entre sensibilité et rationalité que j’ai pu prendre conscience de tout cela, et le partager avec vous aujourd’hui.
      Maintenant, je ne suis pas là pour prouver, ni convaincre. C’est à chacun de valider cette info (ou pas) à travers sa propre expérience. Puisque vous aimez dessiner des crop circles ( ô combien je vous comprends !) vous trouverez sur ce site beaucoup de tracés chronologiques qui pourront peut être vous aider à décalcifier votre glande pinéale ! Ce que je vous souhaite de tout coeur. Mais si ça se trouve vous n’en avez pas besoin. Elle est peut être déjà pleinement active, mais vous n’en avez pas conscience !…

      Réponse
      • 28 août 2018 à 22 h 35 min
        Permalink

        Bonsoir,
        Merci pour votre réponse bienveillante.
        Deux remarques toutefois :
        – Je sais qu’il est depuis longtemps convenu de dissocier cerveau gauche et cerveau droit et je signale au passage que c’est une notion issue de la science (comme quoi vous aussi y avez recours). Toutefois la science évolue et cette notion est aujourd’hui dépassée !
        Cette notion perdurera encore longtemps (car simple et pratique) mais elle devient peu à peu un mythe. Sans entrer dans le détail et rester simple, vous pouvez lire ceci :
        https://www.huffingtonpost.fr/2013/08/19/cerveau-gauche-cerveau-droit_n_3780340.html
        Comme je le disais différemment à Mme Poisson, je ne suis pas opposé à l’existence de certains effets « magiques » (chez d’autres que moi) mais si la science repose sur des démonstrations, la « magie » repose sur des recettes, des formules, …
        Pourquoi donc vouloir affirmer des choses faisant office d’explication ? La magie n’a pas besoin d’explication, elle relève de la croyance (ou de la foi). Si vous expliquez l’effet par une action sur la glande pinéale, vous entrez dans le champ de la science et vous devez le démontrer.
        Écrire que « dessiner un crop pourrait être bénéfique » est très recevable alors qu’écrire « dessiner un crop agit sur la glande pinéale » est une affirmation qui, sans démonstration, a toutes les chances d’être erronée donc mensongère.
        – Quant à ma propre glande pinéale, je doute qu’elle soit calcifiée. D’une part, je n’ai aucun symptôme de calcification par ailleurs et d’autre part, je vis dans une région exempte de calcaire, ce qui limite encore le risque.

        Bien cordialement

        Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *