Le 2ème niveau de conscience : la conscience individualiste

A chaque niveau de conscience correspond une géométrie qui lui est propre. C’est la même chose entre un télescope et un microscope. Ils sont tous les deux équipés de lentilles . Mais l’un permet de voir l’infiniment grand, tandis que l’autre l’infiniment petit. Dans le cas présent, à chaque quadrature correspond un niveau de conscience qui permet de vivre la réalité de façon différente.

Le 2ème niveau de conscience est celui dans lequel se trouve la majorité de l’Humanité. Il est représenté par la 2ème quadrature. Comme elle n’est pas parfaite (car le périmètre du carré = 40 et la circonférence = 37.68) , cela rend ce niveau instable et dissonant. Cette seconde quadrature met en évidence que la Conscience s’éloigne du foyer originel. Petit à petit se développe alors un sentiment de différenciation avec cette Source. A ce stade l’humain commence à faire l’expérience de la différence entre « moi » et « l’autre ». Il prend conscience de sa capacité à agir sur le monde qui l’entoure, et découvre le pouvoir de l’ego. Quand une âme fraîchement née, découvre cette capacité d’influencer son environnement, elle tombe alors amoureuse de l’ego qui l’enivre du pouvoir. L’âme fait alors l’expérience de tout ce qui existe: le paradis comme l’enfer. L’illusion du pouvoir renforce le sentiment de séparation et d’éloignement vis à vis des autres. L’impression d’être un fragment brisé, sans but, ni sens, pousse l’ego à élaborer toutes sortes de stratégies, pour rendre la vie un peu plus supportable, comme la recherche de plaisirs en tout genre, de pouvoir, de reconnaissance… Ainsi l’ego semble créer une réponse à la profonde aspiration de l’âme, à vivre en sécurité dans l’unité de la vie. Mais en fait, l’ego devient un guerrier du pouvoir qui semble être la seule chose possible qui puisse mettre à l’aise l’esprit, pour un temps du moins !…

Ce 2ème niveau est donc un niveau de conscience de guerre et de lutte, où l’ego est au centre de tout. Le besoin de contrôler, de dominer et de posséder est essentiel pour combler le sentiment de manque et d’éloignement avec la Source. Cet état de déséquilibre grandissant génère de fortes tensions intérieures; ainsi qu’un impact négatif sur le monde : crises sociales, humanitaires, économiques, environnementales… C’est un niveau qui fait cependant partie d’une étape incontournable dans l’évolution de la conscience humaine. A ce stade, l’individu fait l’expérience de la dualité et de la séparation avec ce qui l’entoure. Il se rend compte de son pouvoir et de la nécessité d’en faire bon usage, au risque d’anéantir le monde dans lequel il vit. Au fur et à mesure des expériences, l’individu prend conscience des limites de cet ego. D’une position d’acteur, avide de challenges et de plaisirs en tout genre, il devient alors de plus en plus observateur de ses actes et de leurs conséquences. Il se rend compte du danger de son comportement, et commence à orienter sa conscience vers l’intérieur. Petit à petit, il découvre qu’il est en fait, un microcosme à part entière, qui s’inscrit dans le macrocosme de l’Univers; et qu’ils sont tous les deux intimement liés et interdépendants. Le sentiment de séparation se désagrège, pour laisser la place à un sentiment grandissant d’avoir toujours fait partie intégrante du monde qui l’entoure. Changer de comportement devient alors une nécessité vitale pour pouvoir s’harmoniser à la fois avec les lois de l’Univers, mais aussi avec les désirs d’unité et de sécurité de l’âme.